Menu

Remise en cause de la moralité de son supérieur hiérarchique

Remise en cause de la moralité de son supérieur hiérarchique

 

Dans un courrier électronique adressé à son supérieur hiérarchique, le salarié avait mis en cause la moralité de ce dernier pour lui imputer l'échec d'une ou plusieurs ventes.

Le salarié a été licencié pour cause réelle et sérieuse. La Cour de Cassation a décidé que le salarié avait abusé de sa liberté d'expression et a validé le licenciement. Cass soc 10 octobre 2012 n°11-18985

Publié le 31/01/2013

Commentaires

Soyez le premier à commenter cette publication

Pseudo
Email

L'adresse email n'est pas affichée publiquement, mais permet à l'avocat de vous contacter.

Commentaire
(copiez le numéro situé à gauche dans cette case)
Publier